16/05/2013

Pourquoi j'ai supprimé un de mes articles : non à Patricia Robert Smith

Le pillage photographique

les supercheries de Patricia Robert Smith 

Assez ! Assez de crédulité ! Cette femme, dont les espaces prolifèrent sur le web, est une spécialiste de la supercherie. C’est une authentique calamité, un parasite de l’internet ! Elle vole les images de jeunes photographes ou d’artistes confirmés, les découpe, les floute et les donne ensuite pour des œuvres personnelles. Elle est partout ! C’est écœurant ! Positivement insupportable ! Cette duperie doit cesser. Réagissez ! Non contente de déposséder des artistes de leurs oeuvres, dans une attitude pratiquement compulsive, elle multiplie les identités, elle se donne aussi pour Patricia Robert (attention, il existe des Patricia Robert parfaitement étrangères à l’imposture) ou Patricia Robert Des Roches, Elffie des Roches, Agence Lézards vivants. Elle se moque éperduement de toutes les mises en garde. Ceci nous contraint à insister. 

Des gens assez observateurs m'ont demandé, par mails, pourquoi j'avais supprimé mon article consacré à Patricia Robert Smith. Je m'en serais volontiers expliqué avec elle mais elle a jugé opportun de me bloquer sur FB. Comme elle bloque tous les artistes qui lui réclament des comptes. Je consacre quelques lignes à m'expliquer. Tout simplement, j'aime promouvoir les artistes qui me plaisent, j'aime présenter et évoquer personnellement leur oeuvre et tenter de la faire découvrir à ceux qui visitent mes blogs. J'avais donc proposé un important article sur Patricia Robert Smith. Dans l'immédiate foulée, j'ai été instruit, par des artistes ulcérés, de certaines inconcevables pratiques de PR Smith. Je ne me pose pas en législateur, en avocat ou en moraliste mais en artiste qui a le respect de son travail et de celui des autres. Or, la façon de procéder de PR Smith m'est apparue écoeurante, obscène, fondamentalement irrespectueuse du travail de ses pairs. Je vais apporter ici la preuve de la façon dont elle pille éhontément le travail des autres. Qu'on ne s'y trompe pas, nous n'avons pas affaire ici à un Marcel Duchamp qui peint des moustaches à la Joconde (et qui ajoute au réjouissant blasphème l'effarante inscription "LHOOQ"). Dans le cas de Duchamp, il s'agit d'un pionnier de la rébellion outrageant délibérément une oeuvre mondialement connue, un fleuron de musée, l'oeuvre incarnant l'art établi et assis, la Joconde. Personne, en voyant une Mona Lisa moustachue, n'a pensé que le marchand du sel avait plagié la Joconde. Tout le monde a senti la vaillance et l'humour, l'horreur (pour beaucoup) du geste attentatoire. Dans le cas de PR Smith, c'est autre chose. On frise la correctionnelle. Elle s'en va, sans le moindre scrupule, piller les albums de jeunes photographes, espérant qu'en agrandissant ceci, en floutant cela, en maculant un peu ici, en gommant là, personne ne s'apercevra de sa supercherie. Plus effarant encore, s'enhardissant devant l'impunité, elle va même faire son petit marché en morceaux d'images chez des artistes renommés et mondialement célèbres, comme on le verra ci-après. Offusqué par ce sans-gêne et ces honteuses appropriations, je juge utile de publier ceci. Ce que vous allez voir, PR Smith se l'attribue sans réserve et sans partage, elle fait sienne, - après quelques retouches et découpes, souvent sommaires - l'oeuvre d'un autre. Par ailleurs, exploitant au mieux ses vilaines manies de cleptomane, PR Smith est partout sur le web, elle se répand, elle prospère, elle pullule, elle prolifère. Regardons ceci :

D'abord, la photographie d'Anna Pozarycka (son site : http://annapozarycka.com/o-mnie/)

A1.JPG

L'oeuvre de Patricia Robert Smith :

B1.JPG

L'oeuvre d'Arno Bitschnau (un espace lui consacré : http://www.fotoblur.com/people/arnos)

A2.JPG

L'emprunt de Patricia Robert Smith :

B11.JPG

La photographie de Bintoro Bink (un espace lui consacré : http://www.fotoblur.com/people/bink)

A3.JPG

L'emprunt de Patricia Robert Smith :

B9.JPG

La photographie de Camilla Akrans (un site lui consacré : http://models.com/models/camilla-akrans)

A4.JPG

L'emprunt de Patricia Robert Smith :

B4.JPG

La photographie de Gintare Dainelyte (http://www.tumblr.com/tagged/gintare%20dainelyte)

A5.JPG

L'emprunt Patricia Robert Smith :

B10.JPG

Une photo d'Ivan Palis (son site : http://ivanpalis.com/)

A6.JPG

L'emprunt Patricia Robert Smith :

B12.JPG

Une autre photographie d'Ivan Palis :

A7.JPG

L'emprunt Patricia Robert Smith

B14.JPG

Une photographie de Krass art - Ivan Gobbo (son espace fb : https://www.facebook.com/krass.art)

A8.JPG

L'emprunt Patricia Robert Smith

B5.JPG

La phtographie de Mira Nedyalkova (un espace lui consacré : http://mira-mirabiliaimages.tumblr.com/)

A9.JPG

L'emprunt Patricia Robert Smith :

B8.JPG

Une autre photographie de Mira Nedyalkova 

A10.JPG

L'emprunt Patricia Robert Smith

B13.JPG

La photographie de Paolo Roversi :http://www.paoloroversi.com/diaporama/photographs.html

A11.JPG

L'emprunt Patricia Robert Smith

B7.JPG

La photographie de Patrick Demarchelier, (http://www.demarchelier.net/)

A12.JPG

L'emprunt Patricia Robert Smith :

B3.JPG

La photographie de Vivienne Mok (http://viviennemok.blogspot.be/p/blog-page_16.html)

A14.JPG

L'emprunt Patricia Robert Smith

B6.JPG

La photographie de Yasunari Kikuma (http://www.yasunarikikuma.com/)

A15.JPG

Emprunt Patricia Robert Smith :

B15.JPG

Je suppose que ceci, - qui n'est encore que le produit d'une petite investigation -, suffit à l'édification des foules. Quoi qu'il en soit, le jour où un poète me propose un quatrain (de Baudelaire, Verlaine, Rimbaud ou de quelque jeune poète que je puis identifier) en le prétendant sien, je lui fais brutalement avaler sa copie et je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour qu'il ne publie plus jamais. En quelques mots, cette supercherie me répugne. J'aime la photographie, c'est un art récent, florissant et je le crois noble. Mais c'est une pitié, une calamité d'y repérer ces pratiques de sordide briganderie et de maraudage artistique. Je les conteste férocement. 

02:33 Publié dans Coups de colère | Lien permanent |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.