02/08/2013

Andréas Vanpoucke - graveur & peintre

ANDRÉAS VANPOUCKE

andreas vanoupcke portrait.jpgJe découvre Vanpoucke en m’intéressant au peintre américain William Wray. Vanpoucke en a gravé un portrait. Curieux, j’investigue, je pars à la rencontre de l’œuvre. Je fais des découvertes sidérantes. Voici les éléments biographiques que je découvre dans les passionnants espaces de l’artiste dont je recommande vivement la patiente consultation.

http://www.andreasvanpoucke.be/andreasvanpoucke-fr.html

http://www.andreasvanpoucke.com/andreas-vanpoucke-bio.php

http://andreasvanpoucke-mosaiques.com/

https://www.facebook.com/andreas.vanpoucke/about

Né le 5 Août 1959 à Dixmude en Belgique, le peintre a fait ses études à Gand de 1975 à 1982 à l’École Supérieure Saint-Luc. Il a ensuite suivi des cours de dessin et de gravure chez Raf Coorevits et Herwig Driesschaert et des cours de peinture chez Johan Spilliaert et Jozef Seynaeve. Il a fait des recherches personnelles sur les gravures, les dessins et les peintures à l’huile de Rembrandt, Degas et Ensor ainsi que sur la peinture figurative des XIXème et XXème siècles. En 1982, il créa une série de dessins à la plume  pour la ville de Termonde et fit les portraits entre autres de l’écrivain d’art Harold Van De Perre (lauréat du ‘Prix de Moscou’ pour ses documentaires sur Van Eyck, Rubens et Breughel l’Ancien), Willem Vermandere et du peintre hyperréaliste Gaspard de Vuyst. Depuis 1983, il est professeur d’Arts Plastiques en dessin de perception à l’École Supérieure Saint-Luc d’Anvers en Belgique. Entre 1975 et 1999, il réalisa de nombreux calendriers d’art à la demande d’organisations culturelles de villes telles que Blankenberghe, Coxyde, Handzame, Bruges, Saint Rémy de Provence, etc.

Il peint depuis son enfance, essentiellement à l’huile, mais il réalise aussi de nombreux dessins, aquarelles et gravures. C'est lors de ses voyages au Portugal qu'il découvre la France et la Provence et décide de s'installer en 1997 à Saint Rémy avec sa famille. Sa première exposition sur place, intitulée ‘Saint Rémy au quotidien’, eut lieu en 1999 au Hang’Art du Zéro Surréaliste François Otte. Depuis, la mairie de Saint Rémy de Provence expose en permanence le triptyque principal  de cette série. À partir de 2006, il concentre son travail sur la ville d’Anvers et ses habitants où il expose pour la seconde fois, et entreprend la création de ‘la mosaïque d’Anvers’, qui compte déjà plus de 150 acryliques et présente un autre visage de la ville.

Ce que nous pensons de l’artiste :

Le Graveur :

Vanpoucke est un de ces rares artistes que l’on découvre comme un filon d’or métaphysique. Un instant, on demeure sans souffle, suspendu, béat. L’œuvre, pièce après pièce, par sa virtuosité, en impose. Vanpoucke, c’est quelqu’un que l’on attendait sans doute, sans le savoir réellement.. C’est quelqu’un d’inespéré. On ne cesse jamais de guetter l’inespéré. L’artiste paraît. Quel graveur exceptionnel ! Il est soudain là, splendide synthèse du savoir  des maîtres et créateur pleinement contemporain. Vanpoucke est d’une lignée magistrale. Avec son univers de la gravure, il semble ravir ses sujets et ses thèmes à toute immédiateté et les propulser dans l’intemporel. On peut rapporter à la gravure selon Vanpoucke ce que Baudelaire, dans un article publié en avril 1862 dans la Revue anecdotique, écrit sur l’eau-forte : « Non seulement l’eau-forte est faite pour glorifier l’individualité des artistes, mais il est même impossible à l’artiste de ne pas inscrire sur la planche son individualité la plus intime ». Oui, il semble évident que l’artiste, avec ce qu’il représente, comme en filigrane de ce qu’il représente, s’écrive, se dépose, insère quelque chose de son âme. Et son âme exhale l’amour de l’art, l’amour immodéré de la subtilité de l’art, de sa technique et de sa poésie. Vanpoucke fait franchir à ses sujets le seuil d’une nouvelle dimension : cette dimension qui résulte de la combinaison entre l’art et la durée, presque à l’écart du présent. L’œuvre gravé, avec son immense et réjouissant spectre d’action, sent la littérature, la bibliothèque, la très ancienne et durable filiation, l’arbre gigantesque aux très profondes racines. L’œuvre prélève aussi du sacré (je ne parle pas de religieux) aujourd’hui et le projette dans le défi du temps. Ici, rien à voir avec le passéisme, la création est tout entière immergée dans la pérennité d’un art ancien, d’un art ancien et d’avenir établi dans une vitalité extraordinaire. Des représentations d’artistes contemporains (musiciens, chanteurs, acteurs, artistes), des scènes quotidiennes, des vues sur des lieux du présent sont embarquées à bord de la gravure de Vanpoucke et emmenées vers l’autre bout, le bout à découvrir, de la mémoire. Il y a chez Vanpoucke une qualité et une richesse de traduction entre ce qu’il regarde et ce qu’il rend visible qui me saisissent et m’enchantent. Dans cet intervalle, le savoir, le talent, la passion, la minutie, la manière, la vision, l’envergure, le souffle s’entendent à merveille. 

https://www.facebook.com/andreas.vanpoucke/media_set?set=...

AVP 1.jpg

De Molenheidesabbath - eau-forte - 10 x 14,7 Cm

Andreas Vanpoucke - Lhasa de Sela.jpg   AVP 1.jpg   AVP 2.jpg

Lhasa, pointe sèche, 7,3 x 12,4 cm - Tom, pointe sèche, 7,3 x 11,2 cm - In the mirror of 1983, eau-forte, 3,2 X 3,9 cm

AVP 4.jpg   AVP 5.jpg   AVP 6.jpg

Album Treize exercices sur cuivre, pointe sèche, 10,3 x 12, 2 cm - Jacqueline, pointe sèche, 12,8 x 9,7 cm - Non titré, non légendé

AVP monica.jpg

Monica, pointe sèche, 7,6 x 10,3 cm 

Andreas - Nerbard.jpg

Nerbard, pointe sèche, 6,7 x 14,3 cm 

AVP Isaac Levitan.jpg   AVP Maurice.jpg   AVP Two of us.jpg

The russian painter Issac Levitan, pointe sèche, 6,8 x 10,3 cm -  Maurice, pointe sèche, 4,3 x 10,3 cm - Two of us on eastern 85, eau-forte, 12,3 x18,2 cm

http://www.youtube.com/watch?v=3iveJx3TwmE

http://www.youtube.com/watch?v=TNLurXajF0M

http://www.youtube.com/watch?v=2wXGFkZ3q7U

Le Dessinateur :

Bien sûr, pour appréhender le graveur dans la pleine mesure de son talent est-il nécessaire de découvrir la veine virile, raffinée, puissante, élégante et très virtuose de son dessin. Là aussi, l’exigence semble descendre intacte de la nuit des temps. Les merveilles abondent.

Andreas Koksijde.jpg

Hotelscholl Ter Duinen, Koksijde

andreas a sister.jpg   andreas benoni.jpg   andreas granpa.jpg

A sister, crayon et plume-bistre, 6,4 x 11,4 cm - Benoni, conté, 48,7 x 68,8 cm - In Memoriam Granpa, crayon, 5,4 X 7,6 cm

Andreas Gent.jpg

In the heart of the city, Gent, plume et encre de Chine, 17,9 x 25,6 cm

Andreas Lys.jpg

Spingtime on the board of the Lys, 14,7 X 18 cm 

andreas male 2.jpg

Male

andreas moeder.jpg

Moeder, crayon, 18,3 x 24,7 cm

Andreas nun at noon.jpg

A Nun At Noon - stylo à bille, 13,7 x 18,2 cm

NB Le volet pictural de l’œuvre d’Andreas Vanpoucke fera l’objet d’un nouvel article.

10:34 Publié dans Andréas Vanpoucke | Lien permanent |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.