29/08/2013

Dialogue Jean-Claude Sanchez - Denys-Louis Colaux (5/6)

 LES ENCRES MODÈLES (5/6)

Photographies : Jean Claude Sanchez
lien : http://www.jeanclaudesanchez.com/fr/accueil.html
Poèmes : Denys-Louis Colaux
lien :http://denyslouiscolaux.skynetblogs.be/ - http://denys-louiscolaux3.skynetblogs.be/
 
DÉBUT D'OISEAU

A JCSanchez 22.jpg

Je me demande
quel genre de drap
l'aube demain matin
tendra
entre mon ciel
et celui du monde
entre le millimètre
de mon insignifiance
et l'anecdote du monde
Dans cette attente
où toute gloire n'est qu'un leurre
je vois le début d'un oiseau
naître au bout de ton bras
 
OR IMPALPABLE

A JCSanchez 24.jpg

1.
L'eau la lumière et l'être
la grâce de vivre de peu
sur le fil tendu entre
ici le hasard 
et là-bas l'élégance
L'eau la lumière et l'être
 
2.
Et qu'enfin la somptueuse apostrophe
de ton geste dansé
pour toujours scinde et lie
la phrase de ma vie
 
DOUZE ALEXANDRINS 

A JCSanchez 31.jpg

Tu es un grand jonc bleu et le bond d'un oiseau
tu es l'ascension et le retour d'ascension
tu mords avec les dents l'ourlet fermé du ciel
ton violon s'entend jusqu'au bout de tes doigts
tu accomplis le tour de ton être en entier
sur le front du désir tu mets un diadème
tu conjoins un instant le fauve et la fauvette
tout ton orchestre tient dans le fuseau d'un chant
tantôt chez l'épicier tu prendras des anchois
tu sens l'herbe d'été et la rage des fleurs
tu es où que tu sois ma première astronaute
tu es un tison blanc un tesson d'eau rompue
 
AU DÉSORDRE DE TA BEAUTÉ

A JCSanchez 32.jpg

ça va la nuit tombe as-tu froid
non j'entends encor la lumière
ou peut-être son souvenir
et je vois l'odeur du café
se mêler doucement
aux parfums des tilleuls
ça va la nuit sur tes épaules
sème un lent frisson sonore
sur le plat dans l'obscurité
trois fraises rouges ont encor
le goût lumineux d'un baiser
ça va la nuit tout doux s'accorde
au désordre de ta beauté
 
ÉTRANGE ET BEAU

A JCSanchez 38.jpg

1.
Oui quand la femme fume
tout au loin des locomotives
et des tisons de neige
dansent ensemble
c'est beau
et la brume naît ainsi
douce incertaine
 
2.
Quand elle fume
les longs fleuves s'évaporent
avec eux les steamers
et leur asthme sublime
et les poissons entrés
dans l'air frais et bleu
c'est beau
et la dentelle naît ainsi
voile de paupière visible
 
3.
Quand elle fume assise
et ses grands yeux penchés
sur l'écrin d'un secret
le danger de la mort
et la fleur du plaisir
se touchent de si près
qu'on dirait des siamoises
c'est si étrange
et ce qui est beau naît ainsi
utérin ambigu
 
APRES ELLE 

AJC Sanchez 33.jpg

Après elle mon dieu
repliez je vous prie
l'orchestre tout entier
la carte et la forêt
après elle rangez
la nuit et les soupirs
refermez les éventails
le galop des chevalets
remballez le tonnerre
l'orage et les éclairs
reléguez dans la marge
les vers et les élans de plumes
garez les avions
et leurs modèles
les oiseaux et les anges
ramassez les burins
les copies les copeaux
remisez les étoiles
au fond de leurs étuis
repeignez tout en noir
rabattez sur soi-même
la bâche de la vie

Les commentaires sont fermés.