08/09/2013

Avec Séverine Lenhard (Silence noir)

L’enfant et le verbe (1/7)

Photographies : Séverine Lenhard
https://www.facebook.com/silence.noir
http://silencenoir2.blogspot.fr/
Poèmes : Denys-Louis Colaux
Enfant, de infans « qui ne parle pas »
Pour mes enfants et pour Eliott et Babette
Pour les enfants de Séverine

A severine 2.jpg

Les enfants dans le jardin
réinventaient les mouches
le zonzonnement musical des mouches
l’attrait des mouches
pour le fruit précieux de la vie
Les enfants retrouvaient
dans l'herbe et dans le chant des mouches
la trace des étoiles
et le chemin des rêves

A severine 3.jpg

Les enfants dans le jardin de leur vie
réconcilaient les fragments de la porcelaine
avec la glu des escargots
avec le frisson mouillé du ventre des escargots
avec la vitesse
de rétractation
des antennes d’escargots
et avec le baiser naïf des escargots

a severine one.jpg

aaa seva lena 23456.jpg     a a a seva lena.jpg

Les enfants tout en bas tout en haut
sur le manège de leurs voltes
effleuraient d’un tintement d’ongle
du pinceau de leurs cils
le trait tourné des libellules
l’aviation horizontale des libellules
l’œuf du looping des libellules
l’essor de flèches
des libellules
avec dans leur sillage
l’élan du bleu vers la valse
et les tableaux de Dufy

A severine 4.jpg     a severine 5.jpg

a sev 1 on 1.jpg   a sev 2 on 3.jpg   a sev garçon.jpg

Les enfants au jardin
où la lumière les regarde
jettent des halos rouges
à l’assaut de la page blanche de leur vie
mais je parle d’un rouge
qui fait la courte échelle
aux groseilles et aux cerises
au velours des coquelicots
au sang d’un oisillon tombé de la gouttière
quatre perles de sang versé
le même qu’à leur genou après la chute
Les enfants dans le rouge
ont couché des loups et des fraises
un geste de mercurochrome
et un visage de soleil
avancé sur la fin du jour

a severine 6.jpg     a severine 7.jpg

a sev 1 on 2.jpg

Les enfants au fond du jardin
où le monde entier prend racine
essaient
sur la scène du pré
tout le théâtre de leur vie
Et déçus et heureux
un sparadrap au coin de l’âme
une plume au chapeau
ils entrent vivement dans la légende
par le chemin
des bulles et des phylactères

a severine 9.jpg     A severine 10.jpg

A séverine A.jpg

Les enfants au dehors
sur le fil tendu du vertige
font siffler un brin d’herbe
ou décoller un arbre
ils aperçoivent dans la neige
ou dans la dentelle des cerisiers
l’élan d’un ange ou la mue d’un nuage
et passent comme des costumes
des panoplies de rires
et de regards boudeurs
La balançoire les approche
des oiseaux et des pierres
des pierres et des oiseaux
des paupières des oies
et dans le pendule qu’ils sont
la cloche fond sur le battant
et la mer est avec le ciel
le ciel s’étire entre les toits
les toits naviguent sur la ville
le rêve d’une aile les lie
aux kilogrammes de leur poids

A Séverine 1.jpg

Les enfants au loin
d’un geste
ont renversé
la pomme du monde
planté la pointe des arbres
dans le terreau bleu du ciel
et tous les oiseaux dansent
un court instant
dans les racines du ciel

A séverine one sev one.jpg

Les enfants très haut
regardent les brindilles
les longs vers sinueux
les morceaux d'écorce
et les osselets blancs
Ce sont les sceptres
de leur dynastie levée dans les arbres

a lenhard 1.jpg   a lenhard 2.jpg   a lenhard 3 pop 3 opp.jpg

Première partie d'une suite de sept publications (1/7) postées dans la lenteur. Entre le Poitou et la province de Namur.

Les commentaires sont fermés.