17/01/2014

Séverine Lenhard et moi

L'OEUVRE DE SÉVERINE LENHARD 

a lenhatd 10.jpgJe reviens à Séverine Lenhard, cette merveilleuse photographe française (poitevine) qui parvient, au sein même de son cercle familial, à édifier une véritable oeuvre photographique. L'artiste, (c'est le photographe le plus présent dans tous mes espaces) est modeste, elle est humble, mais ce n'est pas, espérons-le, faire honte à son humilité que d'affirmer et de réaffirmer son enthousiasmant talent. C'est une enchanteresse, une esthète exigeante, une artiste d'une originalité réjouissante et tout ce petit monde phénoménal qui la constitue vit à l'abri d'une femme simple qui aime les pâquerettes (ces fleurs si simples, sans doute, mais qui n'en savent rien). Séverine Lenhard photographie essentiellement Suzanne et Gaspard, ses deux très beaux enfants (et, pour moitié ceux de Jacques Arfeuillère, son époux). Le charme et la grâce de ses enfants, - par la façon dont elle les approche, les regarde et les fixe -, se muent instants inépuisables, présences, témoignages durables d'une époque de l'enfance et d'un amour maternel. Dans vingt ans, dans un siècle, cette présence de l'enfance telle qu'elle l'a saisie retiendra encore les regards, créera encore cette merveilleuse étincelle de l'émotion. Parce que Séverine Lenhard - dans la couleur, dans la composition, dans le noir & blanc - saisit une essence, parce que dans son art, le sentiment ardent d'amour, le génie de l’œil, un sens imparable de la spontanéité, le savoir technique, la connaissance dansent ensemble, dans un effet de contagion de la grâce. Contagion, hérédité, cercle : quelque chose tourne entre elle et ses enfants, le charme, une beauté et une noblesse du sentiment, une complicité superbe, une chaleur délicate, quelque chose parfume et vernit l'ouvrage, quelque chose qui nous enivre, nous met en contact avec la belle et rare étrangeté d'un instant de bonheur. Ce ne sont pas ou pas seulement des photographies familiales : ce sont de petites icônes subtiles, de petites œuvres chromatiques, des tableaux photographiques d'une descendante de l'artiste peintre Berthe Morisot ou d'un pionner du pictorialisme comme Heinrich Kühn, ce sont des perles de nacre et de rosée, des pâquerettes artificielles (je veux dire en cela des pâquerettes conçues avec le secours de l'art), ce sont des poèmes visuels, ce sont des frissons, des contes, les merveilleux fruits d'un type de reportage artistique presque inédit : le documamantaire d'art.  Et tout cela se place du côté de la dignité de l'image, du côté de ce qui inspire le chant, la berceuse, le frémissement d'aise. Je ne parle pas d'un monde idyllique, d'un monde qui leurre et embellit. Le monde photographique de Séverine Lenhard, ancré dans le réel et le quotidien, cueille et recueille le bel et le fragile, il l'invente comme on invente un trésor; il invente une vraie beauté, présente, effective, remuante, pétulante. Il l'invente, il détecte le trésor dans un monde qui piétine les fleurs, les théâtres et les êtres. Il l'invente comme un artisan horloger invente un pouls au temps, le cliquetis merveilleux d'un pouls original, il l'invente comme un joaillier du temps invente non la mesure d'un égrènement mais le chant délicat d'un souffle, le friselis de l'âme du temps. Il y a, avec Séverine Lenhard, une densité, une préciosité, une sonorité gracieuse, une musique du temps. Mettons cela au centre de nos regards : de ce trésor patiemment, amoureusement, artistement composé, notre humanité a plus que jamais besoin. Les temps à venir confirmeront ce besoin. L'oeuvre de Séverine est promise à l'avenir. Elle saisit, comme une pincée de vent, de l'impondérable, du spirituel, de l'émotion : cette liberté de l'enfance, ses lubies formidables, ses fièvres, ses élans traversés par le filigrane de l'amour maternel et paternel.

a lenhard 7.jpg

a lenhard 1.jpg          a lenhard 2.jpg

a lenhatd 3.jpg

a lenhard 4.jpg      a lenhard 5.jpg      a lenhard 6.jpg

a lenhard 9.jpg

a lenhatd 8.jpg

a sevrine lenhard silence noir 1.jpg

Rappel : pour découvrir l'artiste, consultez ces liens

https://www.facebook.com/silence.noir
https://www.facebook.com/lenhardseverine?fref=ts
http://silencenoir2.blogspot.fr/

Les commentaires sont fermés.