01/02/2014

Jean-Marie Flémal - Alain Adam

Deux amis rassemblés dans une superbe collaboration : le poète Jean-Marie Flémal et le peintre Alain Adam

alain adam a.jpg

MER

L'indigence des gestes de bonne heure
 
court sur pattes s'époumone le vent 
varechs mauves et roses mouvants 
sur l'estran un oiseau au loin qu'apeurent 
les démarches confuses des hommes 
pas de pluie ce jourd'hui mais 
cela ne devrait tarder désormais 
dit le plus âgé des hommes 

et ces hommes passent 
sans qu'il soit possible de savoir 
qui ils sont ni possible de voir 
où ils vont ils marchent ils passent 
ils ne sont déjà plus que traces 
sur le sable griffé du bord de mer 
j'ai dans la bouche quelque chose d'amer 
un relent de rogne un goût de vinasse 

un prénom un peu exotique aussi 
et sûrement toc me traîne dans l'oreille 
mais toutes les nuits sont pareilles 
dans l'errance d'ailleurs ou d'ici 
aujourd'hui hier ou demain 
qui sont ces femmes ou ces hommes 
voix cassées voix de rogomme 
je les efface d'un geste de main 

j'observe le chalutier 
qui pique un peu du nez 
et qui brasse à brasse passe 
dans des hoquets la pointe d'en face 
je ne sais rien de la mer 
je ne comprends rien à la mer 
je n'ai jamais cherché à comprendre 
ce qui me fascine depuis toujours

 

Jean-Marie Flémal

14:28 Publié dans Choix de poèmes | Lien permanent |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.