27/03/2015

Alain Beauvois (suite)

Au pays des merveilles de Beauvois

https://www.facebook.com/alain.beauvois62/photos

J'ai écrit déjà, et je le referai sans lassitude, l'estime que je voue à Beauvois. Je découvre, dans sa palette photographique, de nouvelles nuances, des bleus à la Dufy, des ors, des vernis hallucinants, du perle, des pastels divins, des roses et des bleutés comme infusés, aérographés, des émotions de couleurs, des luisances superbes, des sombres charnus et raffinés, très bien écrits, lisibles. Tout cela m'enchante, me laisse sur une petite impression d'ivresse. Beauvois prend, saisit l'essence de ce qu'il regarde, il n'est pas tellement homme à traiter ou à retoucher, son œil est sûr, son goût aussi.  Les lieux qu'il hante, des lieux par lesquels il se sent profondément habité, sont des merveilles simples, des joyaux simples. Je découvre le filigrane de la passion dans chaque oeuvre, de la passion et de la patience et du partage de l'émerveillement. Beauvois est d'une inépuisable curiosité, il sait le peintre phénoménal, capable des plus effarants renouvellements qu'est la lumière. Ce sont des travaux à respiration lente et profonde, des œuvres qui s'accomplissent quand le citoyen n'est pas encore éveillé ou quand il s'endort. Des œuvres prises à l'heure où les éléments combinent  étrangement l'ardeur à l'estompement. Des oeuvre où la mer reste un mystère ample, un panorama en vie, une magie en action, un envers du ciel. Cet artiste, ce pêcheur d'essences, s'entend avec le rayon, avec le halo, la brume. Tous les états de la lumière lui sont accessibles. Il y a dans le travail de Beauvois (l'homme qui voit beau) une qualité d'air, une qualité d'oxygène et d'iode, d'encre à poèmes. Et j'admire cette formidable disposition artistique avec laquelle il rend grandiose le lointain hiéroglyphe du minuscule.  

a  be b.jpg

a be 1.jpg

a be 2.jpg

a be 3.jpg

a be 4.jpg

a be 5.jpg

a be 6.jpg

a be 7.jpg

a be 8.jpg

a be 9.jpg

a be 10.jpg

a be 11.jpg

a be 12.jpg

a be 13.jpg

a be 14.jpg

a be a.jpg

a be d.jpg

a bea c.jpg

 

15:29 Publié dans Alain Beauvois | Lien permanent |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.