30/06/2015

La Charrue

a cros 3.jpg

LA  CHARRUE 

Cinq heures. La neige encore. J’entends des voix
À l’avant du monde.
 
Une charrue
Comme une lune au troisième quartier
Brille, mais la recouvre
La nuit d’un pli de la neige.
 
Et cet enfant
A toute la maison pour lui, désormais. Il va
D’une fenêtre à l’autre. Il presse
Ses doigts contre la vitre. Il voit
Des gouttes se former là où il cesse
D’en pousser la buée vers le ciel qui tombe.

YVES BONNEFOY

10:04 Publié dans Choix de poèmes | Lien permanent |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.