03/08/2015

Les Chroniques du Poisson Pilote n°15

a alain adam 1.jpg

C H A N T A L    R O U X

Je reviens, dans cette chronique, à des œuvres qui m'ont considérablement et profondément marqué. C'est la raison pour laquelle je reviens vers l'artiste peintre française Chantal Roux, à son univers simple et profond fondé sur une poésie tendre, mélancolique, parfois proche du désespoir, toujours captivante. Je lui avais consacré un premier article :

http://denyslouiscolaux2.skynetblogs.be/chantal-roux/

En revenant dans les galeries de Chantal Roux, je m'aperçois que mon admiration ne décroît pas, que j'aime plus que jamais ce petit monde immense, ces bains de couleurs tièdes, ces traits d'une troublante et savante simplicité, cette humanité attachante, poignante même et ce regard bienveillant et inspiré sur elle. Je suis infiniment réceptif à ces élégies dessinées, à ces étreintes amoureuses, à cette petite musique jouée sur la corde sensible, à cette sorte de dénuement poétique, à cette humilité qui frémit, cette quête d'essentiel. Ici, j'ai rendez-vous avec le frisson.

Jusqu'à la mi-août 2015, Chantal Roux expose au Cri d'Art, au 1, rue d'Enfer à Metz (France). 

a chant 1.jpg     a chant 2.jpg

a chant 3.jpg     a chant 5.jpg

L N    A F T E R

https://www.facebook.com/profile.php?id=100006608748279

Sur celle-ci, je n'ai rien eu l'occasion d'écrire encore. Ma découverte est toute récente. Mais le choc est décisif, l'enthousiasme est immédiat, franc, massif. Ln After (le pseudonyme sous lequel l'artiste se donne à connaître) s'impose par une très rare force expressive, dans une veine sombre et contrastée, marquée, tranchante. Oui, la geste est expressionniste. L'âme vient vigoureusement s'imposer, s'afficher dans ses portraits avec ses contrariétés, ses tourments, ses difformités parfois. Les visages sont matiérés comme des ciels de nuit, des lunes blafardes et tavelées, ils sont accidentés. Derrière cette brutalité évocatoire, on devine une maîtrise technique rare. Née en juillet 1980, elle n'a à peu près rien fait voir encore. Mais il semble que son heure soit arrivée. 

a gene fille 1.jpg     a gene fille 2.jpg     a ln 1.jpg

a ln 2.jpg     a ln 3.jpg

 J É R Ô M E    D E L É P I N E

http://denyslouiscolaux2.skynetblogs.be/jerome-delepine/
http://denyslouiscolaux2.skynetblogs.be/archive/2014/12/1...

A deux reprises déjà j'ai évoqué mon admiration pour cet artiste. J'ai l'impression de n'avoir pas assez insisté, de n'avoir pas dit avec assez de ferveur l'estime que m'inspire l'oeuvre. C'est une sorte d'inventeur de la vapeur picturale, il a placé le halo à l'intérieur du sujet et le sujet rayonne comme une lune. A cela, il a annexé une sorte d'indécision verlainienne. Son tableau acquiert une luminosité magique absolument fascinante. Ici, je fais voir quelques tableaux de sa somptueuse série consacrée à Don Quichotte. Ici, les proportions inhabituelles, l'équilibre et la composition, la façon de signer une silhouette, tout est exceptionnel, tout opère formidablement bien. 

a del 1.jpg

a del 2.jpg

a del 3.jpg

a del 4.jpg

a del 5.jpg

a del 6.jpg

a del 7.jpg

 A L A I N    A D A M

Et puis, omniprésent dans mon univers, pour le bonheur de demeurer en contact avec lui, pour l'amour de l'oeuvre, pour la qualité de l'artiste, il y a mon ami le peintre belge Alain Adam. 

http://denyslouiscolaux.skynetblogs.be/alain-adam/

a al 1.jpg      a al 2.jpg

a al 3.jpg      a al 4.jpg   

a al 5.jpg      a al 6.jpg

a al 7.jpg

Les commentaires sont fermés.