15/08/2015

Nicole Moyson

N I C O L E    M O Y S O N

Peintre belge née en avril 1946. Pour découvrir un grand nombre d’œuvres de l'artiste : https://www.facebook.com/nicole.moyson/photos_albums

J'apprécie d'abord une suite de portraits, des huiles, suite intitulée Déconstruction. Les êtres semblent doucement se métamorphoser en mirages ou peut-être commencent-ils à s'absenter.

Série Déconstruction (huile)

a nic 1.jpg   a nic 2.jpg   a nic 3.jpg   a nic 4.jpg

Je découvre ensuite cette huile, un portrait de femme (70 x 50 cm) qui me surprend par sa simplicité doublée d'une étrange profondeur, ses beaux tons, la beauté presque douloureuse du visage et l'étrange nature morte à l'arrière-plan. Je suis sensible aussi à une impression d'évanescence. Je suis intrigué et captivé par la présence accentuée des mains. 

a nic 70 x 50.jpg

Ici, dans une suite de portraits, je suis séduit par la simplicité efficace de la manière, par la clarté, la luminosité de certains portraits, par l'expressivité singulière des visages. Il y a une densité poignante dans ces tableaux, une humanité intense et comme accentuée par l'étrange épice de la mélancolie. Le quatrième tableau est un autoportrait. Il y a là aussi, sans doute, la qualité d'un regard sur l'être. Je songe à quelques vers du vieux Francis Jammes dont j'ai aimé, il y a longtemps, et aime aujourd'hui encore Le Deuil des Primevères. Quatre vers de lui : Vous m'avez regardé avec toute votre âme / Vous m'avez regardé longtemps comme un ciel bleu / J'ai mis votre regard à l'ombre de mes yeux / Que ce regard était passionné et calme. Plus chargées, les acryliques maintiennent cette quête de tendre mêlée d'une pointe de langueur.

Portaits - Huile 

a nic 5.jpg   a nic 7.jpg

a nic 8.jpg   a nic 9.jpg

a nic 10.jpg   a nic 11.jpg

Portraits - Acrylique

n nic 14.jpg   a nic 12.jpg

a nic 13.jpg   a nic 15.jpg

Les commentaires sont fermés.