21/12/2015

Les Chroniques du Poisson Pilote n°18

a alain adam 1.jpg

n u m é r o    1 8

 Les petites terres de Camille Sabatier

Étranges, attendrissantes, originales, bizarres les petites terres de Camille Sabatier ont une rusticité charmante, une pesanteur gracieuse. Ces petites fées singulières, sensuelles, d'une audace inédite et exquise, sont toutefois des conquérantes, on ne résiste pas à leur imparable ensorcellement. En elles, la féminité et quelque chose de l'enfance fondent une alliance captivante. Une once de folie, un zeste de surréalisme, de délicieuses volutes de liberté peaufinent le magnétisme de ces créatures inhabituelles.

Terres en attente mais souriantes, 2012

Terre tendre, souriante, été 2013

Terre, début 2013

Terre, EnVol

 She shines as she laughs (elle resplendit comme elle rit) - terre cuite, 25 cm, 2013

Terre, 2013-2014, 25 cm

Life. Nouvelle terre

Un progrès considérable au Bénin

http://zinc.mondediplo.net/sites/45207

Le Bénin décrète l'enseignement gratuit pour les filles de la primaire au lycée. Ceci devrait permettre aux filles de s'instruire et de s'émanciper. C'est une impulsion importante.

F R A N Ç O I S E   E L O Y

L a   G r a c i e u s e

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20151220_00753656

http://www.quefaire.be/-je-vous-trouve-tres-beaux-654027....

a f 12.jpg(Ci-contre, l'artiste, à l'avant-plan et au centre) Je découvre cette artiste belge née en 1974. Pratiquement autodidacte, elle a, à l'adolescence, furtivement fréquenté les Beaux-Arts sans y trouver ce qu'elle espérait. Dessiner, chez elle, doit appartenir à l'ordre de l'intime, de la solitude. Mais son appétit pour l'art excède de loin cette déception passagère. Elle persiste. Elle regarde les artistes, contemple leurs œuvres, essaie différentes techniques de dessin. Elle fait ses gammes d'autodidacte, elle cherche sa voie et peaufine sa manière, elle va son chemin initiatique. Aujourd'hui, elle dessine à nouveau, elle est essentiellement portraitiste (elle peint aussi de beaux paysages, des animaux splendides, des orées de forêt) et expose dans le charmant village namurois de Crupet, en Belgique (à l'Office du tourisme jusqu'au 3 janvier, Je vous trouve très beaux). Il y a de la grâce dans ses compositions, une fluidité aboutie, une belle maîtrise, une élégance sobre, une féminité séduisante, une tendresse touchante. Le travail est d'une grande subtilité, d'une manière fine et précieuse, il dégage une impression de paix, de délicatesse, de poésie, d'humanité sensible. Les noirs feutrés et souples de son dessin confèrent aux œuvres une sorte de fragilité qui intensifient l'impression de présence. On perçoit encore, et c'est toujours un don exquis, comme déposé en filigrane dans chaque oeuvre, le contagieux bonheur qu'éprouve l'artiste à s'exprimer par le dessin.

a F 2.jpg     a f 3.jpg

a f 4.jpg

a f 7.jpg     a f 8.jpg

     a f 6.jpg

a f 10.jpg     a f 11.jpg

a f 9.jpg

Les commentaires sont fermés.