29/03/2016

Hélène Desplechin (2)

Hélène Desplechin

a hel a.jpgLes lecteurs de mes chroniques connaissent la photographe Hélène Desplechin. Elle est de retour dans mon espace. Je suis sous le charme de ses photographies et de son savoir-faire. Enchanté par tout ce tendre, tout ce délicat, cette minutie délicieuse, cette originalité du point de vue. Dans le monde de l'image, elle est sirène favorite, ma dentellière préférée. Elle a trouvé un point de jonction entre le naturel et la sophistication, entre le réel et le spéculaire. Son imagier subtil rend souvent, d'une façon presque chorégraphique, le mouvement, le déplacement. Dans le milieu aquatique, elle trouve une épatante relecture des formes, une harmonie fluide et étrange. Elle aime les miroirs, l'eau des miroirs, les miroirs cubistes, les miroirs brisés, où elle va saisir des éclats, des tessons de beauté. C'est une amoureuse des visages, de l'eau, de l'eau des visages. Ses portraits portent un frisson, une rencontre d'âmes : l'âme qui saisit et celle qui se prête un instant. Le portrait, chez Hélène Desplechin, tient plus de effleurement que de la capture. Elle s'approche bellement de la beauté, elle en est la complice. Elle développe une proximité, une entente avec ce qu'elle recueille dans son objectif. Qu'elle photographie les siens, ses proches où une image du monde. Hélène Desplechin est une artiste qui recueille. Ses photos ont une parenté avec les poèmes. Je crois que, même dans l'instantanéité, elle apprivoise. Elle émet, je pense, des ondes positives, des parfums agréables. Il entre là-dedans une once de magie. Beaucoup d'amour, d'abord. Et de la magie, des enchantements. Oh, j'aime beaucoup ses superbes loups d'ombres, ses masques à même la peau, peintures solubles dans la lumière, vapeurs d'écriture sur le livre du visage, caresses d'encre délébile. Médaillons noirs, joyaux d'ombres, parures volatiles. J'aime la façon singulière, inattendue dont elle combine, écrits les formes, les élans. Elle a des couleurs romantiques, chaleureuses, languides, sensuelles. Elle sème des merveilles que je reçois comme une pluie de pétales. Un exemple, au hasard ? Le profil flou d'une jeune femme auréolée par le feu mourant du soleil au déclin. Tableau supérieur, magnifique. Un autre ? Un épaule ornée d'une chevelure folle. Ou des yeux d'enfant illuminé par le regard porté sur elle. Ou quelque chose d'aérien dans un paysage,... Le vase regorge de fleurs délicieuses. Des instants de bonheur, récoltés avec une infinie tendresse, vous émeuvent comme une pièce de Chopin, un poème de Verlaine. Viennent les velours noirs, lourds, au cœur desquels se lève la nacre tamisée d'un visage, nuances, art de l'estompement. Des parterres singuliers, raffinés de jambes de femmes. Images qui nous ramènent au tremblement délicat, enveloppant, chaleureux du monde. J'aime la variété de l'oeuvre. Camées, vitraux baroques. Images ciselées. Jeux sur la vérité séduite par ses reflets. Maillage savant des corps. Pointillisme dans la lumière. Curiosité bienveillante pour l'autre, ouverture d'esprit. Attention délicate, poétique, chaleureuse à la présence de l'autre, des autres. Cent mille raisons d'aimer, de prendre avec soi comme pour s'apaiser, pour désirer quelque chose encore, pour continuer d'aimer, pour redire avec majesté l'intérêt de l'être, ces soirs d'apocalypse, par exemple, quand Bruxelles tremble dans les flaques de sang et les débris mêlés des êtres et des choses. Ces images exquises infusent quelque chose dans l'air, une qualité d'oxygène, des bouffées d'iode, une pincée de sagesse et d'amour. Précieux bienfaits, vous dis-je. 

a des 42.jpg

a des 43.jpg

a des 20.jpg

a des 44.jpg

a des 12.jpg

a des 23.jpg

a des 13.jpg

a des 10.jpg

a des 5.jpg

a des 23.jpg

a des 24.jpg

a des 16.jpg

a des 11.jpg

a des 17.jpg

a des 1.jpg

a des 21.jpg

a des 18.jpg

a des 22.jpg

a des 14.jpg

a des 2.jpg

a des 3.jpg

a des 15.jpg

a des 4.jpg

a des 6.jpg

a des 7.jpg

a des 8.jpg

a des 19.jpg

a des 24.jpg

a des 25.jpg

a des 26.jpg

a des 27.jpg

a des 28.jpg

a des 29.jpg

a des 31.jpg

a des 32.jpg

a des 33.jpg

a des 34.jpg

a des 35.jpg

a des 36.jpg

a des 37.jpg

a des 38.jpg

a des 39.jpg

a des 40.jpg

a des 41.jpg

14:44 Publié dans Hélène Desplechin | Lien permanent |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.