21/11/2016

Les gravures de Laurence Burvenich

Les gravures de Laurence Burvenich

Des gravures qui seront exposées le samedi 7 janvier à partir de 18.30 à l'Atelier du Vent d'Est à Dinant, Bouvignes, dans le cadre d'un bel événement culturel.

http://denyslouiscolaux.skynetblogs.be/archive/2016/11/20...

a lolob 1.jpg

a lolob 11.jpgOn le sait, Laurence Burvenich est une artiste peintre importante et qui est dans cet espace pratiquement chez elle. Mais aujourd'hui, nous allons nous intéresser à ses gravures. Cette artiste nomade (qui peut aussi poser en sirène sur le bord des plages) a vécu un an (entre 2015 et 2016) à l"île de la Réunion. Elle a peint, elle a sculpté et,  pour ce qui nous intéresse à présent, elle a gravé. Elle est marquée du signe des grands : tout ce qu'elle touche finit par lui ressembler. Et la gravure telle qu'elle la propose, telle qu'elle l'a patiemment apprivoisée, possède cette qualité d'humanité, de frisson, d'intelligence, de sensibilité qui caractérise son oeuvre. Derrière cela, derrière cette évidence graphique qui nous transporte, nous émeut, nous enchante, nous étonne, il y a une bosseuse impénitente, une femme qui cent fois sur le métier remet la chose, s'acharne, transpire, s'épuise, y revient, cherche la justesse du geste et du trait, griffe, expérimente, incorpore une nouvelle technique à la globalité de sa geste. Et la gravure, au prix d'efforts insenss et d'un acharnement  que seule la passion soutient, entre dans la composition de son oeuvre, dans sa représentation singulière du monde. Le geste, longtemps répété, formé, corrigé, affûté, acquiert une liberté d'expression, cette liberté même, savante, exigeante, qui fonde l'art de Laurence. Le geste entre dans la vision. Il l'épouse. Et la vision rend la masse, la matière, la lumière, la densité, la présence de l'être imprégnée de l'atmosphère des lieux. Et la gravure devient une langue courante, élégante, possédée, littéraire dans le langage fastueux de Laurence. La cohérence est assurée à tous les niveaux de la production. Chef d'orchestre face à tous ses instruments, Laurence fait concerter toutes ses techniques. Elle cherche à l'intérieur de chacune son plus haut niveau d'excellence. Et dans ce niveau atteint, son grain est visible, perceptible. Il est reconnaissable.
Ceci, toujours, me conduit à la distinguer : avec elle, - même si sa cordialité, son orgueilleuse humilité, sa disponibilité constante font paravent - avec elle, écris-je, nous sommes dans la compagnie d'un artiste magistral, un maître. Des gravures, elle en rapporte d'entiers convois. Je prélève ici quelques œuvres et c'est un honneur pour moi de les présenter en avant-première à mes lecteurs et visiteurs. Dans le filigrane de ces gravures, - en éprouvant un bonheur épaté, entier, bleu et bienfaisant - je perçois une combinaison d'âmes : celle de l'artiste et celles recueillies là-bas, une combinaison de rythme : celui de Laurence et celui qui borde l'Océan Indien, une combinaison heureuse d'humanités : la riche humanité de mon amie et ces humanités chaleureuses qu'elle suscite, qu'elle recueille et qu'elle fixe. Je vois un superbe coin du monde avec ses splendeurs, ses singularités, ses plaies, ses atmosphères traduit par mon amie dans une langue qui n’appartient qu'à elle et qui est compréhensible partout. Je vois, né de cette pointe sèche habile, apparaître le monde selon Burvenich. Cette pointe sèche comme le sismographe branché à même son cœur et son esprit. Et ce monde artificiel, conçu avec le secours de l'art et une fécondation singulière, il m'agrée, je le reçois dans l'enchantement. Généreuse, enthousiaste, méticuleuse, perfectionniste, exigeante, accessible, inspirée, passionnée, Laurence est un être de talent, dans la dignité, la noblesse que je prête à ce mot.

a lolob 2.jpg

a lolob 3.jpg

a lolob 4.jpg

a lolob 5.jpg

a lolob 6.jpg

a lolob 7.jpg

a lolob 8.jpg

a lolob 9.jpg

a lolob 24.jpg

a lolob 25.jpg

a lolob 26.jpg

a lolob 27.jpg

a lolob 28.jpg

a lolob 29.jpg

a lololo a.jpg

a bubu 1.jpg

Deux superbes nouveautés du 14 janvier 2017

a lolog 1.jpg

a lolog 2.jpg

12:35 Publié dans Laurence Burvenich | Lien permanent |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.