30/05/2013

Julienne Rose (2)

JULIENNE ROSE

Julienne Rose vient d'ouvrir un nouvel espace sur facebook, un espace qui donne un plus large aperçu de la diversité et de la grande originalité de son talent. En prélevant quelques oeuvres dans les différents albums, je permets au visiteur de mieux appréhender à la fois l'inventivité, le charme, la formidable présence, le savoir-faire, l'élégance, la dimension poétique, la vitalité, l'humour raffiné et la singularité de sa pratique. J'invite évidemment le visiteur à se promener dans ce nouvel et remarquable espace.

https://www.facebook.com/juliennerose.photographies

Julienne Rose et le Microcosme

Où il apparaît que Julienne Rose s'entend aussi avec la couleur

AA.jpg      A1.jpg

A3.jpg      A1.jpg

Julienne Rose, le Miroir, le Reflet et l'Écho

Où il apparaît que Julienne Rose vit en bonne entente avec elle-même

A1.jpg      A2.jpg

A3.jpg      A4.jpg

A1.jpg      A2.jpg

Julienne Rose et les Elfes

Où il apparaît que le talent s'accorde aux belles intentions (et leur fait fête)

A1.jpg      A2.jpg

A3.jpg      A4.jpg

A5.jpg      A6.jpg

A7.jpg      A8.jpg

Julienne Rose et les Fées

Où il se confirme que la grâce est avec elle

A1.jpg      A2.jpg

A3.jpg      A6.jpg

A4.jpg

A5.jpg

A7.jpg      A8.jpg

A9.jpg      A10.jpg

08:18 Publié dans Julienne ROSE | Lien permanent |  Facebook |

26/05/2013

Julienne Rose

JULIENNE ROSE

http://juliennerose.4ormat.com/

Son site (dont je regrette amèrement de ne pouvoir extraire l'une ou l'autre photographie) est un joli pays où l'on se trouve subtilement, agréablement dépaysé. Elle a une singularité à laquelle, bienveillante, hospitalière, elle nous convie. C'est un joli cadeau qu'elle nous fait. C'est plein d'agréments, chez elle. On séjourne là avec un sourire aux lèvres, d'émerveillement ou de plaisir. De gratitude aussi. Si la gracieuse hôtesse des lieux n'a rien à voir avec la manière de couper les légumes que désigne son petit nom, la fleur, sans doute, qui se rapporte à son patronyme, est sa proche parente. Elle en a l'agrément, la fragrance (je présume, oui, vraisemblablement) et les vertus hypnotiques. Cette Rose est portraitiste. Une talentueuse portraitiste pleine d'imagination et de vivacité d'esprit. Elle a une jolie fraise de penseuse, de songeuse et elle en use avec malice. Je l'ai écrit quelque part, Julienne Rose, - qui est parfois son propre et ravissant modèle (ses yeux relèvent de la joaillerie), possède un talent particulier. Elle échafaude avec un doigté de cueilleuse de violettes, une habileté de souffleuse de vers (je parle bien de poésie, des vers de cristal), un univers délicat, poétique et quelquefois exhaussé d'une once d'un humour charmant. Peut-être aussi a-t-elle une délicieuse propension au nonsense. Je me demandais, en rédigeant, à quel instrument de musique Julienne Rose me faisait penser. Il m'est clairement apparu que c'est au clavecin qu'elle me fait penser. Je vous suggère d'ailleurs d'écouter "Le Grand Rappel Des Oiseaux" de Jean-Philippe Rameau en regardant les photographies de Julienne Rose. Il vous apparaîtra dans une effarante évidence que Rameau a composé pour Rose. Sacro-sainte alliance des végétaux. Ecoutez plutôt et  osez affirmer que je m'égare :http://www.youtube.com/watch?v=_f7lPWJ8wtw. Julienne Rose sait surprendre aussi, trouver un angle, une combinaison, une torsion de l'image dans un verre d'eau, capter un mouvement, fonder une atmosphère. L'image où elle se démasque, enlevant son propre visage pour faire apparaître ... son propre visage me comble. Puis, elle photographie avec une minutie très esthète la courbure d'une mèche de cils. C'est très beau. Elle excelle à fixer la beauté d'un nouveau-né. On capitule devant autant d'émouvant savoir-faire. Le goût chez elle est parfait. Un vent de fraîcheur, sans doute délicieusement parfumé, aère son espace créatif. Cette Rose est très inspirée. La pointe d'inventivité ne lui fait jamais défaut. Elle a pour elle une étincelle. Une vision des choses, une façon de les réenchanter. Un peu d'espièglerie, enfin, un grain de folie aussi, un grain qu'elle a emprunté à la lumière et dont elle a le meilleur usage. J'écoute encore Rameau. Je m'évente à ce Rameau raffiné en retournant à l'élégante galerie de madame Rose.

A1.jpg  A2.jpg  A4.jpg

N'est-ce pas ici, à la virgule, au cil près, ce que dit mon article ?

A3.jpg

Rameau compose pour elle comme la pluie pour les fleurs

A5.jpg

A6.jpg

A7.jpg

A8.jpg

A2.jpg

A3.jpg

Merveilleuse mise en abîme

A présent, hâtez-vous de visiter le site de Julienne Rose. Car vous n'avez encore rien vu. Promis, il y aura des anges, des fleurs inédites, des grâces singulières au rendez-vous. Rameau, vous dis-je !