17/08/2013

Maricarmen Villasana Carrillo

MARICARMEN VILLASANA CARRILLO

Au rendez-vous d'un grand ravissement

https://www.facebook.com/maricarmen.villasanacarrillo

http://mariadelcarmen.villasana.artelista.com/

http://www.youtube.com/watch?v=BwLE8mSg0FA

A Maricarmen 1.jpgCe matin, alors qu'au fond de ma fenêtre, le soleil peine sous un lourd ciel mauve, je tombe au cœur de mon écran, presque au hasard, sur une magnifique source de lumière et de couleurs. Je suis parvenu dans le lieu, le bel endroit d'une artiste mexicaine : Maricarmen Villasana Carrillo. Il fait bleu chez elle, orangé, jaune, rose et rouge. Son oeuvre sent le grand verger au soleil et la mer rutilante, la fraîcheur, tout cela est parfumé d'une vent allègre, léger et vanillé. Son oeuvre dégage aussi la délicate senteur du livre fraîchement éclos et paru. Il y a quelque chose de réellement enchanté dans les aquarelles de Maricarmen Villasana Carrillo. Quelque chose à quoi je succombe, conquis et reconnaissant. Les aquarelles de Villasana Carillo sont d'une eau avec laquelle on n'arrose que des fleurs précieuses, des fleurs auxquelles, à la longue, blasés et déçus, nous ne pensons plus. Nous tranchons ce lien qui nous unissait au lait bienfaisant de nos rêves et de nos songes. Ce lien, l'artiste le rétablit et l'irrigue de ses couleurs magiques. des sèves sublimes de ses merveilleuses fleurs féminines et sensibles ! Fleurs orgueilleuses et splendides !

AAAAA Maricarmencita Villasana Carillo.jpgIci, il y a des sirènes, d'immenses divinités féminines, ici, c'est un coin du monde où le beau a donné rendez-vous au bienveillant. Ici, il y a des déesses solaires belles comme des vitraux liquides, il y a un frisson de bonheur, la grâce passe et repasse comme un ange qui butine, l'enfance revient sur ses pas et volette elle aussi, des femmes affichent le soleil et la lune sur leur torse, ce sont des géantes de Baudelaire vernies par Raymond Peynet. Ici, l'aérien semble rencontrer le terrestre et le sous-marin avec plaisir. Et le trait de la belle artiste mexicaine a du génie : toute une histoire de l'art défile dans ses compositions délicates et savoureuses. L'art de Maricarmen Villiasana Carrillo est d'une rare élégance : je ne sais rien d'aussi délicat et charmant. Ce charme tout à fait irrésistible, sans doute issu de la Carmen de son prénom. Car ces belles créatures sont aussi magiciennes et extralucides, douées de pouvoirs étranges et d'ententes secrètes avec la nature et les animaux. Elles savent quelque chose que nous ne savons pas et qui les fait rayonner. Ici, dans l'univers de l'artiste, il y a, dans des dosages subtils et raffinés, de la poésie, du conte, du rêve, de la légende : toutes ces matières sont recueillies comme précieuses et délicates, essentielles et célébrées comme telles. Toutes ces belles femmes aux chevelures grisées de vent ont un peu, me semble-t-il, le merveilleux visage que Sandro Botticelli prête à Vénus à l'instant de sa naissance. Plus loin, je crois reconnaître, sous les traits somptueux de jeunes filles épanouies, l'Allégresse, l'Abondance, la Splendeur, les trois Grâces. La douceur qui règne sur l'oeuvre, - un oeuvre pleine de caractère et de conviction -, m'est apparue ce matin comme un présent somptueux. Il faut, me suis-je dit, un esprit qui pense et se souvient, un cœur qui rêve et prévoit, une main qui danse et maîtrise pour engendrer une oeuvre comme celle-ci. Il faut que cette combinaison s'opère à la frontière commune de l'intensité et de la douceur. 

Je n'ai, bien entendu, traité ici qu'un aspect de l'oeuvre de l'artiste mexicaine. Les liens que j'ai placés vous permettront d'en découvrir davantage sur elle. 

AA Maricarmen 14.jpg

AA Marica 2.jpg   AA Marica 3.jpg   AA Marica 4.jpg

AA Marica 1.jpg   AA Maricar 9.jpg

AA Marica 5.jpg   AA Marica 6.jpg   AA Marica 7.jpg

AA Marica 17.jpg   AA Marica 8.jpg   AA Maricar 10.jpg

AA Maricar 11.jpg   AA Maricar 12.jpg

AA Maricarmen 13.jpg   AA Maricarmen 15.jpg

AA Maricarmen 16 VC.jpg