14/01/2016

Natacha Moulty Vincelot

Adorable Natacha Moulty Vincelot

https://www.facebook.com/moulty.moultozor.3

Moultozor Moult, que j'ai affectueusement chantée déjà, s'appelle désormais Natacha. Tout lui va. Natacha, ça lui va comme un gant de soie. Mais ma Moultie tarbaise et photographe, promue Natacha, est inchangée. Elle est toujours photographe, toujours belle, elle ne ressemble toujours à personne, elle provoque encore, elle défie, elle n'en fait qu'à sa tête, elle ne plante jamais les choux qu'à la mode de chez elle, elle demeure folle, inspirée, clownesque, pétillante, charmante, poignante, libre, attendrissante, sauvage, talentueuse, hilarante, invariablement aimable. C'est une nature admirable, un tempérament qui remue et émeut. C'est une créature fougueuse, impétueuse, d'une sensibilité à fleur de soie. J'aime son humanité farouche et délicate. J'ai recueilli, pour l'édification de mes visiteurs et pour mon bonheur personnel, quelques nouvelles photographies d'elle. C'est signé, je vous assure. Il y a un rendez-vous avec le frisson. Ce que je lui disais, à propos d'un autoportrait d'elle, je le dis et le répète avec tendresse et amitié : "Natacha, tu es un bel oiseau." Un oiseau doué, important.

a moul 1.jpg

a moul 2.jpg

a moul 3.jpg

a moul 4.jpg

a moul 5.jpg

a moul 6.jpg

a moul 7.jpg

a moul 8.jpg

a moul 9.jpg

a moul 10.jpg

a moul 11.jpg

a moul 12.jpg

a moul 13.jpg

a moul 14.jpg

a moul 15.jpg

a moul 16.jpg

20:31 Publié dans Moultozor Moult | Lien permanent |  Facebook |

02/11/2014

Moultie

Moultozor Moult

DANGER : GONZESSE EXTRAVAGANTE !

FARAMINEUX TALENT À L’ÉTAT

SAUVAGE

Méfions-nous, Moultie, rien  n’est plus terrible, plus implacable, plus sale qu’une meute de gens respectables. 

A14.jpgAttention, vous entrez ici dans un espace miné consacré à un Être qui échappe totalement aux lois de la gravitation, de la pesanteur et de la bienséance, vous entrez sur le terrain de la poésie à l’état sauvage. Vous pénétrez dans l’univers tourneboulé, sens dessus dessous, d’une Créature élevée au TNT, à la dynamite et à la nitroglycérine. Au lait de fraise aussi. Au doux sirop. Elle a du caractère, du peps, des épaules et des biscottos, une sensualité déconcertante, c’est une furieuse cow-girl, elle dégaine dans le quart de seconde, elle a des yeux de pur cristal céleste, elle a toujours un entonnoir invisible sur la cafetière, elle n’est pas sérieuse du tout, elle est furieusement drôle, elle est déchirante. Prudence, vaut mieux pas la taquiner, la môme avoine quand on l’inquiète. A 29.jpgC’est une Maman, une mère aimante, une Marie de la crèche fabuleuse. Elle tâtonne dans son talent comme un mouflet dans son assiette de purée. Réellement tendre comme la chair des fleurs exotiques, elle est aussi totalement percutée, frappadingue, elle bat quotidiennement des records du monde de maboulerie. Elle est incomparable, bouleversante, c’est la reine Moultie, une majesté inédite. Cette femme est une corne d’abondance en perpétuel état de débordement. Moultozor Moutl est un fleuve en crue, un Nil féminin, un Mississippi surgi d’un robinet de banlieue. Elle a le délicat cœur d’un pinson qui chante, la fougue d’un émeu lancé au galop. Elle est poignante, puissamment attendrissante, elle est méchante et charmante, belle d’une façon rigoureusement originale, c’est un ovni superbe (objet volage non indentifié), elle ne ressemble à personne, elle tire la langue et des clopes bizarres, elle fait des  grimaces et des photos superbes, elle fait n’importe quoi avec la désinvolture d’une pharaonne troglodyte. C’est Babe Moultie, une fulgurante réinvention de la grâce.  C’est une clownesse passionnante, un papillon carnivore ! Elle a l’envergure du mythe, de l’étoile, du terrain de jeu des étoiles, c’est une nouvelle Junon et de son sein prodigieux jaillit le précieux liquide qui irrigue la voie lactée. C’est une enfant, une Poupée adorable, une boxeuse avec piercings. C’est un grand blues langoureux, Moultie, un remuement formidable, une avalanche de sentiments. C’est une copine du hareng saur de Charles Cros : « J'ai composé cette histoire - simple, simple, simple /Pour mettre en fureur les gens - graves, graves, graves,/Et amuser les enfants - petits, petits, petits. » Oh, attention, qu’on ne s’y trompe pas, c’est aussi une intraitable Séductrice, une Vénusienne,  un Tempérament, une Femme en force, une grande Faunesse. Une Fleur de punch ! C’est la beauté à l’écart des canons, la beauté en pleine santé, la rotondité splendide. Moultie, c’est un grand collage surréaliste, exaltant, insondable, en trois dimensions, offensif et déroutant. A7.jpgLe Moultozor, c’est encore une fillette qui pleure dans un coin et qui photographie ses larmes. Moultie, je n’en fais pas le tour, je ne puis la circonscrire, ce serait inutile, sacrilège, idiot, elle me botte, c’est un bel Astre, un Exocet, elle m’émeut et m’enchante, même sa façon de fouler les fleurs dans les parterres bourgeois me touche et me ravit, c’est une petite Sœur libre et paumée, savante et comique, c’est une Viking et une Ra/einette. C’est une Comète sur laquelle on se retourne. C’est la reine des pommes, un pêcher capital, ses fruits sont enveloppés de velours. Celui qui ne se retourne pas, couillon ! connard ! asticot ! zéro ! Dans sa jolie tête, il y a ce fabuleux bordel qu’on trouve dans les plus beaux ateliers d’art. Attention, approchez Moultie avec la délicatesse virtuose que requièrent les œuvres d’art parce que, Moultie, sans aucun doute, elle est fragile. Cristal, disais-je. Pour en savoir davantage sur Moultie:

http://www.facebook.com/Moultyface/info  http://www.facebook.com/moutl.moultozor  

A 28.jpg    A 27.jpg

A 25.jpg   A30.jpg

A29.jpg

A24.jpg   A26.jpg

A23.jpg   A22.jpg

A21.jpg   A20.jpg

A19.jpg   A18.jpg

A17.jpg   A16.jpg

A1.jpg

A3.jpg   A6.jpg

A4.jpg   A9.jpg

A2.jpg

A11.jpg

A10.jpg   A12.jpg

A8.jpg

16:12 Publié dans Moultozor Moult | Lien permanent |  Facebook |